​Comment transformer un quartier tranquille en un enfer automobile accidentogène

Publié le 25/8/2018 par Toutçapourça

​Ca se passe avenue du parc à Rambouillet (quartier du Racinay)
Acte 1
Construire plus de 350 logements sur le site des ateliers municipaux sans prévoir suffisamment de places de parking.
Résultat : ces nouveaux habitants, qui ont légitimement le droit d'avoir un 2ème véhicule, ou tout simplement de recevoir des amis, se reportent sur les places de stationnement de la rue de la Sablière et de l’avenue du Parc, déjà en nombre insuffisant pour les riverains.

Acte 2 (NB : sans aucune information, ni concertation des habitants)
Planifier un plan d'aménagement pour un montant de ​117 500 €, annonçant notamment la ​"​​Création de places de stationnement​, mise en en sens unique partielle de l'avenue du Parc et Création d'un giratoire"​ (NB : l'orthographe est celle du panneau signé "Votre Maire, Marc Robert")

En fait :
- Redirection de TOUS les véhicules ​du quartier ​vers l'avenue du Parc, soit une augmentation très sensible de la circulation, alors que nous sommes encore en août.
- Création au petit bonheur de plots en béton (pour faire ralentir les véhicules? Soit pour les 4 du milieu dans l'avenue du Parc, mais pas vraiment pour les 2 situés en amont).
Les consignes données à la société d'aménagement Colas sont tellement claires que ce qui est matérialisé un jour, est souvent annulé le lendemain puis refait autrement le surlendemain, par exemple le haricot à l'angle de l'avenue du Parc et de la rue des Genêts, créé, démoli et reconstruit ou les emplacements de plots marqués au sol avenue du Parc puis "supp" le lendemain pour être déplacés un peu plus loin.
- Diminution des déjà rares places de stationnement existantes le long de la rue et au parking.
- Création à l'intersection de l'avenue du Parc et de la rue de la Sablière d'un pseudo ​giratoire avec 4 (!) haricots, particulièrement accidentogène, obligeant à un véritable slalom, avec souvent le soleil de face.

Rappelons quand-même le profil démographique du quartier :
- des personnes âgées,
- des familles avec de jeunes enfants,
- énormément d'enfants qui transitent tous par cette rue pour accéder aux écoles maternelles et élémentaires et aux équipements sportifs du Racinay.

N'aurait-il pas été ​MOINS CHER, ​PLUS SIMPLE, et surtout ​PLUS EFFICACE de :
- continuer à laisser les véhicules rejoindre la rue du Racinay par la rue de la Sablière et mettre l'avenue du Parc à sens unique au départ de la rue du Racinay.
- matérialiser le rond-point qui existait déjà à l'angle de l'avenue du Parc et de la rue de la Sablière.
- installer éventuellement des ralentisseurs dans l'avenue du Parc pour limiter la vitesse des véhicules, pour la sécurité de tous.

Et encore je ne parle même pas ici des cyclistes à qui la configuration imaginée par nos édiles ne laisse aucune place, en totale violation de la loi Laure, dont l'article L228-2 stipule :
« A l’occasion des réalisations ou des rénovations des voies urbaines, à l’exception des autoroutes et voies rapides, doivent être mis au point des itinéraires cyclables pourvus d’aménagements sous forme de pistes, marquages au sol ou couloirs indépendants, en fonction des besoins et contraintes de la circulation. L’aménagement de ces itinéraires cyclables doit tenir compte des orientations du plan de déplacements urbains, lorsqu’il existe. »

Partager

Re : ​Comment transformer un quartier tranquille en un enfer automobile accidentogène

Publié le 26/8/2018 par Bach Marie

A quand une concertation citoyens avant la mise à exécution de ce genre de projets ?

Si la Suisse est un pays où il fait si bon vivre, c'est parce-que le citoyen est un acteur actif de tout ce qui concerne son pays. Il agit en fonction d'un vécu. C'est consternant de voir autant d'aberrations !

Re : ​Comment transformer un quartier tranquille en un enfer automobile accidentogène

Publié le 26/8/2018 par Amiel jean

Il serait surtout judicieux que l’on voit moins de voiture et + d’utilisation de ses chaussures et des transports en commun....! Merci

Re : ​Comment transformer un quartier tranquille en un enfer automobile accidentogène

Publié le 26/8/2018 par Jp78

Etre à la tête d'une ville comme Rambouillet c'est prévoir , hors nous constatons que les constructions poussent comme des champignons et que les infrastructures ne suivent pas, que les transports ne répondent pas à l'attente des acquéreurs à qui on vend du Paris à 35 minutes (c''est très théorique), ne parlons pas d'un commerce périphérique qui tue le centre ville à l'ambiance "provinciale", c'est à cette qualité de vie que les Rambolitains s'attachaient , hors aujourd'hui nous allons tout droit vers une ville de plus en plus" banlieue" mais chère, avec des services qui ne sont pas au rendez vous.
Les prochaines élections municipales vont permettre de poser les bonnes questions dans beaucoup de domaines, je pense que nous sommes victimes d'une certaine "usure" d'un pouvoir qui s’essouffle sérieusement ....

Re : ​Comment transformer un quartier tranquille en un enfer automobile accidentogène

Publié le 27/8/2018 par Alphonse Zeratul

@l'intxxxxxx qui dit "il faudrait surtout qu'on voit moins de voitures" ... si on en voit toujours autant malgré l'omerta dont la voiture fait l'objet, c'est peut-être qu'il y a une raison, non ??? Transports en communs absents ou insalubres, mauvaise desserte des zones rurales, transports en commun toujours en retard (et je sais de quoi je parle !) ... t'as déjà essayé d'aller faire tes courses de la semaine en transport en commun ? d'emmener les enfants chez le docteur en transport en commun ? ... tu veux un autre exemple concret ? Rentrée scolaire bientôt : AUCUN BUS prévu ce jour là pour ramener les enfants : prépare toi au B....L ! On va devoir prendre nos caisses, c'est bête, hein ? Aller, retourne dormir, ça vaudra mieux que de débiter des âneries.

Re : ​Comment transformer un quartier tranquille en un enfer automobile accidentogène

Publié le 27/8/2018 par Julien

Beaucoup de logements veut dire beaucoup d'argent pour les promoteurs, les agences immobilières, les notaires, la commune, etc. Donc, on entasse des gens un peu partout
dans la ville. Et ceux qui ont gagné beaucoup d'argent, eux, peuvent ainsi se payer de belles
propriétés à l’écart des nuisances. C'est pas con mais il fallait y penser.

Re : ​Comment transformer un quartier tranquille en un enfer automobile accidentogène

Publié le 27/8/2018 par Nouvel horizon

Bonjour,
en 2014, les occupants de la Place de La Libération nous promettaient : UN NOUVEL HORIZON (slogan de campagne électorale) !

Comme tous les Rambolitains (anciens et nouveaux venus) peuvent le vivre et le constater ce nouvel horizon est porteur de : toujours plus d'impôts, toujours plus d'immeubles, toujours plus de voitures, toujours plus de restrictions de stationnement, toujours plus de dégradations sur le réseau routier avec des passages piétons de plus en plus invisibles et des herbes "folles" qui envahissent les caniveaux, les trottoirs et les espaces verts, sans oublier une Lanterne dont le déficit d'exploitation explose (voir la subvention versée sur le budget municipal), une piscine fermée plus une "olympique" dont le chantier s'éternise, des centres commerciaux qui ne cessent de s'agrandir, etc...

L'horizon de ville à la campagne s'assombrit de plus en plus au profit d'une ville "béton et bruit".
VIVEMENT 2020 !!!

Re : ​Comment transformer un quartier tranquille en un enfer automobile accidentogène

Publié le 28/8/2018 par Lievens Claude

Merci ! Et à bientôt sur Parlons Vélo Rambouillet : https://parlonsvelorambouillet.wordpress.com

Re : ​Comment transformer un quartier tranquille en un enfer automobile accidentogène

Publié le 5/9/2018 par Madame jenaimarre

Bonjour,
Tout à fait d'accord avec vos observations, j' habite moi vers la rue de la sablière donc au coeur des travaux.
Encore moins de place pour stationner alors qu il n'y en avais déjà pas assez. Nous sommes obligés de nous à garer à l intérieur de notre résidence faute de place!
Beaucoup de voitures sont garées n importe où sur la route même et c' est assez dangereux.
Je ne comprends pas l utilité des îlots dans la rue du parc.
Ils sont vraiment très mal placés et dangereux je trouve.
Bien à vous.
Madame Jenaimarre.

Re : ​Comment transformer un quartier tranquille en un enfer automobile accidentogène

Publié le 11/10/2018 par Marco Cimer

C'est un projet qui me parait mené sans grande concertation avec les riverains.

A rajouter cela sur cette zone.
- La verbalisation accrue en centre-ville pousse certaines personnes à se garer désormais dans cette zone souvent sur des durées longues.
- Beaucoup d'usagers du stade/gymnase du Racinay négligent d'utiliser les parkings de la structure et encombrent d'autant plus l'avenue du Parc, comme la rue de la sablière.
Avec les nuisances qui découlent (bruit, détritus), et en raison d'une certaine impunité (je n'ai constaté qu'un PV depuis 10 ans, malgré les bandes jaunes sur les trottoirs, ni jamais vu un "gilet rouge"), je ne pense pas que les riverains puissent être très optimistes

Re : ​Comment transformer un quartier tranquille en un enfer automobile accidentogène

Publié le 15/10/2018 par Guillaume

Suite aux travaux il y a encore moins de place qu'avant comme le grand parking du fond transformé en couloir sans arrêt de bus, inutile donc. Or nous avons besoin de nos voitures pour travailler, parfois de façon très pénible comme dans mon cas en hôpital, je reviens fatigué mentalement et physiquement et je trouve rarement de la place pour me garer alors je stationne où je peux mais depuis peu nous nous faisons verbaliser. C'est un acharnement contre ceux qui n'ont pas de parking ou garage privé, nous n'en pouvons plus de cette situation. Je n'ai eu aucune réponse à mes tweets à la mairie depuis le mois d'août. Que faut il faire pour être entendu ???

Re : ​Comment transformer un quartier tranquille en un enfer automobile accidentogène

Publié le 25/10/2018 par Etudiante Sablière

Bonjour,

Etudiante habitant rue de la Sablière, j'utilise beaucoup mon vélo. Et depuis qu'il y a eu les travaux avec des énormes machins en béton au croisement Avenue du Parc - Rue de la Sablière, j'ai failli me prendre des bagnoles car tout le monde est confus sur la chose à faire dans le cas présent. J'invite le Maire et toute sa tribut de communicants à prendre leur vélo et à constater eux-mêmes le non-sens de leurs travaux de bétonnage. Au lieu de fiche notre argent par les fenêtres, ils pourraient envisager de 1- consulter les riverains, 2- baisser les impôts au lieu d'investir dans des projets qui n'ont ni queue ni tête.

J'ai 28 ans, et j'observe qu'avec du bon sens, je ferai mieux leur travail qu'eux. Ça fait un an que je suis dans cette ville et elle semble dévorée par les affaires de cupidité et de pouvoir d'une certaine classe sociale qui s'y croit encore en 2018.

Re : ​Comment transformer un quartier tranquille en un enfer automobile accidentogène

Publié le 26/10/2018 par stefaon

Si vous voulez une réponse, arrêtez les tweets, les messages sur les forums (autant aller hurler en pleine forêt).
Envoyez un courrier au maire.
Il ne le lira pas, mais ses adjoints s'en occuperont et vous serez fixé.
J'ai déjà pratiqué ça à plusieurs reprise, c'est la seule façon d'obtenir une action.



Derniers Sujets du Forum


Partager cette page



Derniers sujets du forum